Partager →
Accueil/ Actualité/ Un métier, des savoir-faire, des hommes et des femmes - Victor Barriquand - Bureau d'étude

Un métier, des savoir-faire, des hommes et des femmes - Victor Barriquand - Bureau d'étude

Chantier - publié le vendredi 08 novembre 2019

Peux-tu nous présenter ton travail au Bureau d’étude ?
Je travaille depuis 7 ans avec Edouard Delamare, responsable du bureau d’étude. Etant seulement deux personnes à la partie conception, notre quotidien est varié, diversifié et complémentaire. J’ai tendance à dire que nous avons trois grands sujets d’activité :
Le premier sujet est évidemment de travailler sur nos nouveaux modèles de voiliers avec le Cabinet Lombard. C’est un échange quasi quotidien pour élaborer un bateau performant et confortable. Cela va de la girouette en tête de mât au bulbe de quille en passant par la structure, le plan de pont, la conception des meubles intérieurs, les réseaux etc.
Le second sujet est d’échanger avec l’atelier pour améliorer et simplifier les processus de construction, répondre aux questions, aider à élaborer des méthodes, c’est donc aussi un travail de terrain. Enfin, notre troisième grand sujet est de répondre avec la force commerciale à des demandes spécifiques de clients dans la limite de ce qu’il est possible de faire évidemment. Le réel atout et challenge du travail en bureau d’étude est la frontière très mince entre le dessin et la fabrication en atelier.

 

 

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé par un premier parcours professionnel dans le design industriel et plus précisément dans le monde du design produit. Cela m’a amené à travailler sur des projets très variés (mobilier, transports, équipements sportifs etc.) et dans diverses structures notamment à l’étranger au Mali et en Corée du Sud. Cela a été une aventure passionnante.
A mon retour, j’ai souhaité mettre à profit ses compétences acquises au service de la conception navale. Pour cela j’ai intégré le DPEA en architecture navale à Nantes et ensuite rejoint le cabinet d’Architecture Marc Lombard pour quelques mois. Une opportunité m’a finalement permis d’intégrer le chantier RM. Passionné de voile, j’éprouve un réel intérêt à m’impliquer dans la conception et la fabrication de ces voiliers.

 

Comment restes-tu en veille, comment se renouveler ?
La question du renouvellement et de l’évolution est un vrai sujet. On doit en permanence capitaliser sur notre expérience, mais proposer de nouvelles approches. C’est important de se poser toujours les bonnes questions, et de proposer des évolutions. Avec Edouard, nous faisons donc une veille permanente sur les nouveaux procédés, les nouvelles tendances, etc. Je participe aussi aux salons nautiques pour être en contact avec les clients, écouter ce qu’ils demandent, leurs attentes, leurs désirs. C’est toujours une source d’inspiration. Enfin, j’ai mené à bien un projet de course au large en terminant la Mini Transat 2017 et je reste en contact avec le milieu de la voile, car là aussi, il est crucial pour nous de comprendre les innovations, de tester les solutions et d’être capables de voir comment les généraliser sur nos voiliers destinés au grand public. C’est l’esprit de l’accord que nous avons fait avec Merconcept et François Gabart.

Commentaires Facebook
Abonnement newsletter
Abonnement newsletter

Demande de documentation Besoin de conseils ? Vous avez des questions ? N’hésitez pas à nous contacter

by Studio Vitamine