Partager →
Accueil/ Actualité/ Un métier, des savoir-faire, des hommes et des femmes. Cyril Fleuret, chef d'atelier chez RM Yachts

Un métier, des savoir-faire, des hommes et des femmes. Cyril Fleuret, chef d'atelier chez RM Yachts

Chantier - publié le lundi 21 octobre 2019

Comment es-tu arrivé dans le nautisme?

Enfant, j’ai toujours fait du bateau avec mes parents, des balades, de la pêche, etc. C’était plutôt des bateaux moteurs. A 16 ans, j’ai voulu m’engager dans la marine, mais je n’ai pas pu. Alors, je me suis réorienté dans le nautisme pour continuer à travailler dans le domaine. J’ai travaillé dans différents chantiers naval, et, en 2000, j’ai intégré Sysba marine qui va devenir Fora Marine quelques années plus tard. Au sein de Fora Marine, j’ai tout fait, ou quasiment. Quand je suis arrivé, on était une petite équipe. Donc la polyvalence était indispensable. Et j’ai changé de fonction petit à petit jusqu’à devenir Chef d’atelier.

 

 


C'est quoi être chef d'atelier?

C’est très varié. Cela consiste le matin à affecter les ressources sur chaque poste et répartir les priorités des équipes sur les différents bateaux en construction, de manière à optimiser la production, en lien avec le directeur de production. Je programme ainsi les activités en fonction du planning de production. Mais c’est aussi maintenir la cadence, vérifier la qualité, contrôler les opérations et ne pas hésiter à donner un coup de main quand on a trop d’absences ou des urgences. Je dois aussi superviser les manœuvres difficiles comme les quillages, les retournements de coques, les départs. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Quels sont les axes de progrès identifiés pour la production et pour toi?

On doit toujours progresser sur beaucoup de points. Là, ce qui nous occupe en ce moment, c’est le 1180 car c’est le nouveau bateau. Beaucoup de choses ont changé et on se rend compte qu’on doit repenser l’enchaînement des tâches pour simplifier le travail et optimiser le temps. Mais il faut toujours confronter ce qu’on imagine avec la réalité. Donc on a plusieurs aller-retours en cours entre le Bureau d’étude, le directeur de production, moi et les équipes sur le terrain. L’objectif, c’est toujours d’améliorer le temps et la qualité. A titre personnel, je sais aussi que je dois me former plus sur l’informatique. Je suis un utilisateur, comme tout le monde, d’internet mais je sais que je dois progresser sur tous ces outils numériques. Ca tombe bien, ça m’intéresse et j’aime apprendre !

Commentaires Facebook
Abonnement newsletter
Abonnement newsletter

Demande de documentation Besoin de conseils ? Vous avez des questions ? N’hésitez pas à nous contacter

by Studio Vitamine